THERAPIES PARENT ENFANT COUPLE Cabinet Psycho Médical Psychiatre Psychanalyste Psychothérapeute Pédopsychiatre Experts en Relations Conjugales & Familiales Thérapies familiales, Thérapies de couple Psychothérapies analytiques individuelles personnalisées Bilan & Suivi psychologique des enfants et des adolescents Médiations pré et post séparation, Garde Alternée Accompagnement de la grossesse et du post-partum Déprime, Baby Blues, Thérapie mère/bébé
THERAPIES PARENT ENFANT COUPLECabinet Psycho Médical Psychiatre Psychanalyste Psychothérapeute PédopsychiatreExperts en Relations Conjugales & Familiales Thérapies familiales, Thérapies de couplePsychothérapies analytiques individuelles personnaliséesBilan & Suivi psychologique des enfants et des adolescentsMédiations pré et post séparation, Garde AlternéeAccompagnement de la grossesse et du post-partumDéprime, Baby Blues, Thérapie mère/bébé

Communication médicale sur la Grossesse et leTabac

Le tabac et ses effets sur la santé

  • Cancers : 1/3 des cancers, poumon, vessie, ORL. 90 % pour le poumon, dont 5 % par tabagisme passif
  • Maladies cardio-vasculaires: IDM, HTA, artérite
  • Asthme et bronchite chronique: 1ère cause des maladies respiratoires
  • Peau: vieillissement prématuré
  • ORL: toute la sphère ORL + gencives 

C’est une priorité de santé publique de diagnostiquer l’addiction au tabac dès la première visite prénatale.

 

24 % des femmes enceintes déclarent fumer quotidiennement (chiffres de 2010), les arrêts les plus nombreux ont lieu pendant le 1er trimestre, avec 30 % de reprises ensuite. De nombreuses femmes pensent qu’il est moins dangereux de continuer à fumer tout en baissant les doses. C’est faux. Il faut privilégier des traitements non médicamenteux, mais il est possible de prendre des TSN (Traitements Substitutifs Nicotiniques), que les sages femmes sont autorisées à prescrire.

Les traitements substitutifs sont remboursés jusqu’à 150 € par grossesse. Le personnel médical doit être sensibilisé à une approche systématique : « Est-ce que vous fumez. Si oui, souhaitez-vous arrêter? ».

C’est la première étape d’un processus de changement, on évite de culpabiliser la future mère et on l’informe clairement des risques pour le nouveau né :

  • Tabagisme passif pendant & après la grossesse
  • Hypotrophie à la naissance
  • Prématurité
  • Problèmes de santé
  • Prédisposition aux addictions, et bien d’autres effets non encore répertoriés …

 

Deux tests existent pour évaluer le tabagisme

 

A – Le test de Fagerstrom

1 – Combien de temps après votre réveil fumez-vous votre première cigarette ?

Dans les 5 premières minutes : 3 points
Entre 6 et 30 minutes : 2 points
Entre 31 et 60 minutes: 1 point
Après 60 minutes: 0 point

2  - Trouvez-vous difficile de vous abstenir de fumer dans les endroits où c’est interdit ?

oui : 1 point
non : 0 point

3 – A quelle cigarette de la journée vous sera-t-il plus difficile de renoncer ?

La première le matin : 1 point
N’importe quelle autre : 0 point

4 – Combien de cigarettes fumez-vous par jour ?

10 ou moins : 0 point
11 à 20 : 1 point
21 à 30 : 2 points
31 ou plus : 3 points

5 – Fumez-vous à un rythme plus soutenu le matin que l’après-midi ?

oui : 1 point
non : 0 point

6 – Fumez-vous, lorsque vous êtes malade, que vous devez rester au lit presque toute la journée ?

oui : 1 point
non : 0 point

 

Score: 3 à 4 dépendance faible, 5 à 6 moyenne, 7 à 10 forte

 

B – Le test de QMAT

1 - Pensez-vous que dans 6 mois ?

- Vous fumerez toujours autant ? 0

- Vous aurez diminué un peu votre consommation de cigarettes ? 2

- Vous aurez beaucoup diminué votre consommation de cigarettes ? 4

- Vous aurez arrêté de fumer ? 8

2 – Avez-vous, actuellement, envie d’arrêter de fumer ?

- Pas du tout 0

- Un peu 1

- Beaucoup 2

- Énormément 3

3 – Pensez-vous que, dans 4 semaines :

- vous fumerez toujours autant ? 0

- vous aurez diminué un peu votre consommation de cigarettes ? 2

- vous aurez beaucoup diminué votre consommation de cigarettes ? 4

- vous aurez arrêté de fumer ? 6

4 – Vous arrive t-il de ne pas être content(e) de fumer ?

- Jamais 0

- Quelquefois 1

- Souvent 2

- Très souvent 3

 

Score sur 20.    7 à 13 = motivation moyenne,   > à 13 = forte motivation

 

Les traitements non médicamenteux

  • Approche psychologique individuelle
  • Entretiens motivationnels
  • Thérapies cognitives et comportementales (individuelle ou en groupe)
  • Eventuellement la cigarette électronique (ou e-cigarette)
  • Existent aussi mais ne sont pas recommandés par la Haute Autorité de Santé : Acupuncture, Mésothérapie, Auriculothérapie, Cigarettes sans tabac, Hypnose, Laser

 

La prise de décision

On choisit la date ou le moment. On ne s’arrête pas sur un coup de tête, mais après un projet mûrement réfléchi selon le type de fumeur et sa manière de consommer. On se projette dans une vie sans tabac et on énumère les bénéfices immédiats. On recherche une aide extérieure avec des professionnels de santé, les produits substitutifs, les conseils d’anciens fumeurs, la relaxation, le soutien psychologique, la diététique …

 

L’aide des professionnels de santé

Le recours aux professionnels augmente la motivation et permet de passer avec succès les différentes phases du sevrage. Celui-ci peut être le médecin traitant, le pharmacien, le tabacologue, l’infirmière, le psychologue, psychanalyste, psychothérapeute quelle que soit sa méthode …

Il existe également à la disposition des fumeurs, l’Office français de prévention du tabagisme, www.oft-asso.fr et Tabac Info Service: 3989

 

La e-cigarette

C’est le phénomène émergent de la tabacologie. Le vapotage de la cigarette électronique concerne plus d’1 million d’utilisateurs en France (chiffres décembre 2013). C’est un dispositif générateur d’un aérosol qui diffuse une fumée artificielle aromatisée, avec ou sans nicotine. La composition des liquides n’est soumise à aucune norme. A l’origine ils étaient importés de Chine, puis fabriqués en France. La Nicotine existe en 4 concentrations: 6, 11, 16 et 19,6 mg/l. Les arômes sont variés et ludiques, les saveurs sont fruitées ou gourmandes… Le flacon de 10 ml = 20 paquets de cigarettes = environ 6 €

Avantages de la e-cigarette

Absence d’innocuité pour l’entourage, Absence de danger connu pour l’utilisateur, Pas de dégagement de CO, Aide éventuelle à l’arrêt du tabac qui reste  à évaluer. Les premières études montrent des résultats positifs de l’ordre de 30 % d’arrêt à 6 mois, mais la toxicité est à considérer avec prudence. En principe les solvants ne sont pas toxiques mais aucune étude n’a été menée sur le long terme.

 

Et ne jamais oublier que même si les rechutes sont très fréquentes après un sevrage, elles diminuent à mesure que le nombre de tentatives augmente…

 

Dr Gilles Nester Psychiatre Addictologue et Pédopsychiatre des Hôpitaux de Paris

Recommandez cette page sur :

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
Cabinet Thérapies Parent Enfant Couple